Pimentez votre vie avec des jeux de sexe, des défis coquins et des histoires érotiques

L’inconnu

( 0 )
0.0/5
Lue 707 fois

Alexandra est une jeune fille de 26 ans châ­tain clair, des yeux noi­settes … Elle n’est pas du genre femme fatale mais lorsqu’elle prend la peine de se mettre en valeur elle a beau­coup de charme. Mais cela fait tel­le­ment long­temps qu’elle n’a pas eu une rela­tion qu’elle s’est enfer­mée dans cette vie mono­tone que seule la com­pa­gnie de son gros matou noir vient trou­bler.
Depuis 4 ans qu’elle s’est sépa­rée de son petit ami elle n’a pas eu de rela­tion ! Pas l’ombre d’un homme ! Elle ne sait même plus com­ment ça fonc­tionne. Au début ça lui man­quait beau­coup, elle a osé quelques caresses soli­taires mais depuis, avec le temps, elle s’est habi­tuée et elle n’y pense plus. Oui il faut avouer par­fois, quand elle sort avec ses amies, qu’elle voit leur bon­heur avec leurs copains ou qu’elles racontent leurs rela­tions elle est un peu jalouse. Mais à quoi bon ! Elle s’est rési­gnée et puis au moins elle n’aura plus de dés­illu­sions.
Sa der­nière rela­tion avec Fabien a duré 3 ans. Elle croyait avoir trou­vé le grand amour mais elle s’est trom­pée ! Il est par­ti avec une autre, du jour au len­de­main sans plus d’explications. Elle en a beau­coup souf­fert au début. Elle avait tant décou­vert avec lui ! Mais bref, elle ne veut plus y pen­ser, cela la fait trop souf­frir ! Aujourd’hui c’est une nou­velle femme ! Beaucoup plus sage, plus réser­vée mais beau­coup moins naïve. Elle a juré de ne plus se lais­ser avoir par ces hommes qui consi­dèrent les femmes comme « jetables ». Elle attend le prince char­mant. Le pro­blème c’est qu’elle ne fait rien pour le faire venir. Elle le sait, elle a du charme quand elle s’occupe d’elle mais elle n’arrive plus à faire d’effort ! Le strict mini­mum …

Ce matin c’est dimanche, elle ne tra­vaille pas. Elle se réveille dou­ce­ment réchauf­fée par la douce cha­leur du soleil qui filtre entre les volets. On est au début du prin­temps et l’air com­mence à se réchauf­fer, les jar­dins com­mencent à fleu­rir, cela met du baume au cœur… Une belle période qui s’annonce ! Alex aime le prin­temps, c’est géné­ra­le­ment un période où elle déprime moins et où la vie lui est clé­mente ! L’année der­nière à la même période elle avait trou­vé du bou­lot … Sa ren­contre avec Fabien s’était faite au prin­temps ….
Elle s’étire dou­ce­ment et laisse cette ambiance l’envahir, elle est bien déten­due. Elle aurait aimé qu’un homme soit à ses cotés à son réveil, la caresse dou­ce­ment, lui embrasse la poi­trine, lui caresse son corps, la couvre de bai­sers, …. Elle sent son bas ventre se réchauf­fer et s’humidifier. Cela fai­sait bien long­temps qu’elle n’avait pas res­sen­ti ça, c’est doux, agréable. Elle se laisse enva­hir par cette vague de désir….

« Téléphone »

« Allo …. Bonjour Maman …. Oui je viens de me réveiller …»
Et zut ! Pour une fois qu’elle se sen­tait bien il a fal­lu que le télé­phone sonne ! Sa mère qui vou­lait prendre des nou­velles ! La seule qui pense encore vrai­ment à elle. Mais bon tant pis, il est déjà tard et il est temps de se lever. Elle se lève et va dans la cui­sine pour pré­pa­rer son petit déjeu­ner. Elle a déci­dé de prendre un bon petit déjeu­ner ce matin. Toute la semaine, le temps et l’envie lui manque mais ce dimanche elle veut se faire plai­sir. Elle fait griller du pain, se pré­pare un café et se beurre des tar­tines. Le pain crous­tillant lui semble bon.
Elle entend les chiens des voi­sins aboyer ! Pourtant il n’y a pas de cour­rier le dimanche. C’est rare que les chiens aboient pour autre chose que le fac­teur. Peut-être quelqu’un à la porte ? Elle se lève et va voir. Elle entrouvre la porte mais per­sonne ; elle ouvre grand regarde dehors mais rien. Mais au moment de refer­mer la porte, elle aper­çoit une enve­loppe dépo­sée sur le paillas­son. Elle ramasse l’enveloppe et vient se ras­soir devant son café.

La lettre ne com­porte pas de timbre, pas d’adresse, juste son pré­nom, « Alexandra » écrit à la main. Qui peut bien lui écrire ? Et dépo­ser la lettre sans taper à la porte ? De toute évi­dence, cette per­sonne sou­hai­tait qu’elle trouve la lettre main­te­nant sinon elle l’aurait pla­cée dans la boite aux lettres. Elle décide d’ouvrir pour avoir la réponse à cette énigme. A l’intérieur, une longue lettre… Elle pose son regard direc­te­ment à la fin pour en voir son auteur, mais c’est juste signé « l’inconnu ».
Elle com­mence à lire ….

« Bonjour Alex,
Tu dois être sur­prise en lisant cette lettre et tu dois te deman­der qui je suis.
Je sais à quel point ta vie soli­taire est dif­fi­cile. Heureusement que Max, ton chat, te tient com­pa­gnie. Mais tu ne dois pas te lais­ser aller … Je trouve que ces der­niers temps tu te négliges ! Tu es si jolie quand tu prends soin de toi. J’adore quand tu portes la petite jupe noire que tu as mise mar­di der­nier ! Cela te va si bien. Je dois dire que tu ne me laisses pas insen­sible ! »

Mais com­ment sait-il tout ça ? Alex s’interroge ! Il l’a vu mar­di der­nier ! Qu’a‑t-elle fait mar­di der­nier ….. Médecin, elle avait une angine …. Courses au super­mar­ché … et c’est tout ! Elle est res­tée le reste du temps chez elle devant la TV ou Internet.
Elle conti­nue sa lec­ture…

« Tu nour­ris sou­vent mes fan­tasmes et je me laisse aller à t’imaginer. En par­lant de fan­tasmes, tu te caresses moins sou­vent ces der­niers temps je trouve … N’as-tu plus envie ? Tu devrais retour­ner sur Erotikadi, ton site d’histoires pré­fé­ré, cela te don­ne­ra des idées !

Comme tu peux le voir, je te connais bien !
Je te don­ne­rai de mes nou­velles bien­tôt

L’inconnu »

Alors là, Alex est souf­flée ! Tout en lisant, elle est reve­nue dans sa chambre et s’est effon­drée sur son lit ! Mais com­ment sait-il tout ça ? Comment peut-il savoir quand elle se caresse ? Et Erotikadi ? Elle n’en a jamais par­lé à per­sonne ! Elle avait trop honte d’avouer à ses copines qu’elle nour­ris­sait ses soi­rées en lisant des his­toires éro­tiques pen­dant que ces der­nières vivaient des expé­riences fabu­leuses. Un voi­sin ! Seul un voi­sin peut la voir ! Mais bon celui de gauche a 87 ans, en fau­teuil rou­lant et il ne peut plus voir par la fenêtre et l’autre est rare­ment pré­sent. Ça fait d’ailleurs 6 mois qu’il n’est pas venu dans sa mai­son de vacances !
Alex s’interroge toute la jour­née … Qui peut la connaître à ce point et s’intéresser à elle ? D’ailleurs cette idée que quelqu’un s’intéresse à elle la séduit. Cela fait long­temps qu’un homme n’a pas posé le regard sur elle !
Elle s’affale dans le cana­pé et oscille entre réflexion et ima­gi­na­tion. Il sait qu’elle s’occupe de son corps pour se pro­cu­rer du plai­sir, mais a‑t-il posé son regard sur elle ? L’a‑t-il vu nue ?
Un fris­son de désir la par­coure …. Elle aurait envie qu’il soit là, qu’il la caresse, l’embrasse, lui glisse des mots doux à l’oreille. Elle a besoin de ten­dresse, de dou­ceur.
A cet ins­tant, les plus folles pen­sées lui passent par la tête. Elle sent le désir prendre le des­sus. Elle débou­tonne son jean, le fait déli­ca­te­ment glis­ser et enlève son débar­deur.
Elle a un tan­ga rouge en den­telle et un sou­tien-gorge assor­ti. Elle se contemple dans le miroir qui se situe en face d’elle. Elle se trouve dési­rable …..
Elle se caresse dou­ce­ment la poi­trine. Elle aime­rait tant qu’il titille ses seins avec sa langue, mor­dille ses tétons, …. Elle ferme les yeux et sent presque ses deux mains les sai­sir fer­me­ment mais ten­dre­ment.
Elle sent son ventre fré­mir et son sexe qui se trans­forme pro­gres­si­ve­ment en une rivière d’envies …
Elle glisse déli­ca­te­ment une main dans sa culotte…. C’est bon …. Cela fai­sait long­temps qu’elle n’avait pas joué avec son bou­ton d’amour … Elle se mas­turbe dou­ce­ment, caresse ses lèvres gor­gées de désir. Comme elle aurait aimé qu’il soit là ! Il l’aurait cares­sé du bout de sa langue, il aurait léché ce fruit mur à point qui ne demande qu’à être cro­qué !
Elle se sent par­tir …. Elle intro­duit un doigt dans cet antre du bon­heur et se sent sub­mer­gée par une pre­mière vague de désir. Et s’il la péné­trait ten­dre­ment ? Elle sen­ti­rait son sexe aller et venir, ce sexe d’homme qui entre­rait là où per­sonne ne s’est aven­tu­ré depuis si long­temps … Il lui ferait l’amour …. Une deuxième vague de plai­sir … Alex n’avait pas res­sen­ti une telle jouis­sance depuis long­temps …. Elle halète, elle se caresse …. Troisième vague de plai­sir ! Ses muscles se contractent et elle s’effondre sur le cana­pé … épui­sée … Mais heu­reuse.
Nue, allon­gée, elle reprend son souffle. Elle se sent bien …
Elle s’endort.

Auteur.e de l'histoire : Eros

Partager :

Notes & Avis

{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.singularReviewCountLabel }}
{{ reviewsTotal }}{{ options.labels.pluralReviewCountLabel }}
{{ options.labels.newReviewButton }}
{{ userData.canReview.message }}
Erotikadi : jeux érotiques, histoires, défis à faire en couple ou entre amis

Avertissement

Erotikadi.com

Attention, ce site internet contient des textes érotiques (jeux, défis, gages, questions, histoires) et des photos érotiques réservé à public majeur et avertit. En cliquant sur JE suis majeur, je veux entrer, vous confirmez être majeur et avoir plus de 18 ans.