Pimentez votre vie avec des jeux de sexe, des défis coquins et des histoires érotiques

Libertinage en couple pour débutants : Codes, conseils et témoignages pour vous lancer dans l’aventure libertine

deux libertins en couple nus en train de s'embrasser

Table des matières

Et si pimen­ter votre vie sexuelle pas­sait par l’ex­plo­ra­tion de nou­veaux hori­zons ? Le liber­ti­nage en couple, sujet encore tabou pour cer­tains, est pour­tant une pra­tique qui séduit de plus en plus de per­sonnes en quête de liber­té et d’é­pa­nouis­se­ment sexuel. Selon une étude de l’IFOP, 19% des Français ont déjà fré­quen­té un club liber­tin.

Alors, prêts à décou­vrir ce monde fas­ci­nant et à bri­ser les chaînes de la rou­tine ? Dans cet article, nous vous pro­po­sons de plon­ger au cœur du liber­ti­nage en couple, de com­prendre ses codes, ses pra­tiques et de recueillir des témoi­gnages pour vous aider à vous lan­cer dans l’a­ven­ture liber­tine (ou pas).

C’est quoi le libertinage ?

Le liber­ti­nage, c’est avant tout une phi­lo­so­phie de vie qui prône la liber­té sexuelle, que ce soit au sein ou en dehors d’une rela­tion. Il s’a­git de s’af­fran­chir des normes et des conven­tions pour vivre sa sexua­li­té de manière épa­nouie et assu­mée.

Contrairement aux idées reçues, le liber­ti­nage ne rime pas avec infi­dé­li­té ou débauche. Bien au contraire, il repose sur des valeurs de res­pect, de consen­te­ment mutuel et de com­mu­ni­ca­tion. Il est essen­tiel de dis­tin­guer le liber­ti­nage de l’a­dul­tère, qui implique trom­pe­rie et dis­si­mu­la­tion.

Un peu d’histoire libertine

Le liber­ti­nage trouve ses racines dans la France du XVIIIe siècle, où il était asso­cié à un mou­ve­ment lit­té­raire et phi­lo­so­phique prô­nant la liber­té de pen­sée et de mœurs. Au fil du temps, la per­cep­tion et la pra­tique du liber­ti­nage ont évo­lué, pas­sant d’une acti­vi­té réser­vée à une élite à une pra­tique plus démo­cra­ti­sée et acces­sible à tous.

Aujourd’hui, le liber­ti­nage est de plus en plus accep­té et reven­di­qué, notam­ment grâce à l’es­sor d’Internet et des réseaux sociaux, qui faci­litent les ren­contres et les échanges entre liber­tins.

Comprendre le libertinage

Libertinage : Couple libertin vs. Couple libre

Il est impor­tant de cla­ri­fier la dis­tinc­tion entre couple liber­tin et couple libre. Dans un couple liber­tin, les par­te­naires s’au­to­risent mutuel­le­ment des rela­tions sexuelles avec d’autres per­sonnes, mais tou­jours dans un cadre défi­ni et accep­té par les deux par­ties. La fidé­li­té émo­tion­nelle reste un pilier fon­da­men­tal de la rela­tion.

Dans un couple libre, en revanche, les par­te­naires peuvent entre­te­nir des rela­tions sexuelles et/ou sen­ti­men­tales en dehors du couple, sans for­cé­ment se consul­ter au préa­lable. La fron­tière entre liber­té sexuelle et liber­té amou­reuse est plus floue.

Pratiques associées au libertinage

Le liber­ti­nage englobe un large éven­tail de pra­tiques, telles que le mélan­gisme, l’é­chan­gisme, le can­dau­lisme, le côte-à-cotisme, le trio­lisme, et même le BDSM. Chaque couple est libre de choi­sir les pra­tiques qui lui conviennent et de fixer ses propres limites.

Le mélan­gisme se carac­té­rise par des rela­tions sexuelles entre plu­sieurs par­te­naires, mais sans péné­tra­tion, pri­vi­lé­giant ain­si les caresses et les jeux éro­tiques.

L’échangisme, quant à lui, implique un échange de par­te­naires entre deux couples, où cha­cun accepte que son conjoint ait des rela­tions sexuelles avec une autre per­sonne.

Le can­dau­lisme consiste à éprou­ver du plai­sir en obser­vant son par­te­naire avoir des rela­tions sexuelles avec une tierce per­sonne, sans y par­ti­ci­per direc­te­ment.

Le côte-à-cotisme, comme son nom l’in­dique, désigne une pra­tique où deux couples ont des rela­tions sexuelles côte à côte, sans inter­ac­tion entre eux.

Le trio­lisme, lui, fait réfé­rence à des rela­tions sexuelles impli­quant trois per­sonnes, qu’il s’a­gisse d’un homme et de deux femmes, d’une femme et de deux hommes, ou de trois per­sonnes du même sexe.

Et le der­nier (qui ne finit pas en isme), le BDSM (Bondage, Discipline, Dominance, Soumission, Sadisme, Masochisme) est une pra­tique qui mêle jeux de rôles, domi­na­tion et sou­mis­sion, et qui peut inclure des élé­ments de dou­leur et de plai­sir.

Voici deux témoi­gnages de per­sonnes ayant expé­ri­men­té le liber­ti­nage en couple, recueillis spé­cia­le­ment pour vous :

Témoignage de Laura, 28 ans :

Avec mon copain, nous sommes liber­tins depuis un an. on a décou­vert ce monde ensemble. La pre­mière fois c’é­tait en trio avec un autre homme. J’avais tou­jours eu ce fan­tasme et mon copain, un peu can­dau­liste sur­ement, m’a pro­po­sé d’es­sayer. On a déjà été une fois en club liber­tin, mais on pré­fére les soi­rées plus intimes. On uti­lise des apps comme JM Date ou Wyylde pour trou­ver des par­te­naires. C’est vrai qu’il y a par­fois eu un peu de jalou­sie, une ou deux fois, mais on dis­cute et cela nous rap­proche fina­le­ment. Le liber­ti­nage a appor­té une nou­velle dimen­sion à notre couple, sans pour autant rem­pla­cer notre sexua­li­té à deux. Je dirais qu’on a gagné en confiance l’un pour l’autre.

Témoignage d’Alexandre, 55 ans :

Ma femme et moi sommes liber­tins depuis plus de 20 ans. Nous avons com­men­cé après la nais­sance de notre deuxième enfant, pour essayer de relan­cer la libi­do de ma femme. Au départ cela a juste été un peu d’ex­hib car j’é­tais deman­deur puis un soir où nous avions invi­té un ami à la mai­son ça s’est pas­sé. Je par­lais d’un trio à ma femme depuis quelques temps mais elle ne vou­lait pas en entendre par­ler. L’exhib, qu’elle fai­sait sur­tout pour me faire plai­sir, c’é­tait déjà suf­fi­sant pour elle. Elle aimait bien sur le, moment mais n’é­tait pas deman­deuse. Ce soir là je ne sais pas si c’est l’al­cool, la détente d’une soi­rée d’é­té ou le fait qu’elle n’é­tait pas insen­sible à cet ami … tou­jours est-il que la soi­rée a pris une tour­nure impré­vue. On en a par­lé le len­de­main … beau­coup … Elle se sen­tait un peu cou­pable mais avait beau­coup aimé se sen­tir dési­rée par deux hommes. Peu à peu cela nous a ame­né à faire d’autres expé­riences. Depuis, nous pra­ti­quons l’é­chan­gisme régu­liè­re­ment avec des couples d’a­mis et fré­quen­tons des clubs liber­tins. La com­mu­ni­ca­tion est essen­tielle pour nous. Il est arri­vé que nous ayons des désac­cords, mais nous avons tou­jours réus­si à les sur­mon­ter en par­lant. Mon conseil aux couples qui sou­haitent se lan­cer dans le liber­ti­nage : com­mu­ni­quez, com­mu­ni­quez, com­mu­ni­quez !

trio libertin avec deux hommes et une femme

Introduire le libertinage dans une relation

Communication et consentement

Aborder le sujet du liber­ti­nage avec son par­te­naire peut être déli­cat, mais c’est une étape cru­ciale pour intro­duire cette pra­tique dans une rela­tion. Il est impor­tant de prendre le temps d’en dis­cu­ter, d’ex­pri­mer ses envies et ses craintes, et de s’as­su­rer que les deux par­ties sont sur la même lon­gueur d’onde.

La confiance mutuelle et le consen­te­ment sont des piliers fon­da­men­taux du liber­ti­nage. Il est essen­tiel de défi­nir des limites claires et de les res­pec­ter.

Témoignage d’Héloïse Fontanet, sexo­logue :

“Dans mon expé­rience pro­fes­sion­nelle, j’ai sou­vent consta­té que les dif­fi­cul­tés ren­con­trées par les couples après avoir fran­chi le cap du liber­ti­nage pro­viennent géné­ra­le­ment d’un manque de com­mu­ni­ca­tion et de res­pect des limites fixées avant le pas­sage à l’acte. En effet, dans l’ex­ci­ta­tion du moment, il est fré­quent que les par­te­naires se laissent empor­ter et oublient les règles préa­la­ble­ment éta­blies.

Mon conseil aux couples dési­reux de s’a­ven­tu­rer dans le liber­ti­nage est de mettre en place des règles claires et un mot de secours, qui pour­ra être pro­non­cé si l’un des deux se sent mal à l’aise et sou­haite arrê­ter. Il est essen­tiel de res­pec­ter scru­pu­leu­se­ment ces règles et les limites de cha­cun. Pour cela, il vaut mieux com­men­cer par de petites expé­riences et pro­gres­ser gra­duel­le­ment, au fur et à mesure que la confiance s’ins­talle.

Enfin, il est pri­mor­dial de débrie­fer après chaque expé­rience, sur­tout au début. Prenez le temps de dis­cu­ter de vos res­sen­tis, émo­tions et sen­ti­ments, afin de mieux com­prendre les besoins et les attentes de cha­cun. Cette com­mu­ni­ca­tion post-acte ren­for­ce­ra votre com­pli­ci­té et vous per­met­tra d’a­bor­der serei­ne­ment vos pro­chaines expé­riences liber­tines.”

Gestion des émotions et de la jalousie

Le liber­ti­nage peut sus­ci­ter des émo­tions com­plexes, notam­ment la jalou­sie. Il est impor­tant d’en être conscient et de se pré­pa­rer à les gérer.

Témoignage de Clara, 26 ans :

“J’ai très mal vécu ma pre­mière expé­rience liber­tine avec mon copain et ma meilleure amie. Mon copain et moi avions déjà essayé deux ou trois fois un trio avec un autre homme. J’avais plu­tôt appré­cié et lui aus­si. Donc pour moi c’é­tait ok et je ne voyais spas de pro­blème. Mais un jour nous avons eu une expé­rience avec ma meilleure amie qui pas­sait le week-end à la mai­son. Au début c’é­tait mar­rant et exci­tant. Nous avons fait une fel­la­tion en duo. Mais lors­qu’il l’a péné­tré, je me suis sen­ti très mal. j’ai réa­li­sé d’un coup que voir mon copain avoir un rap­port sexuel avec une autre femme, sur­tout une amie proche, était plus dif­fi­cile que je ne l’i­ma­gi­nais. En fait, une fois l’ex­ci­ta­tion retom­bée je me suis sen­tie vide, triste et tra­hie. J’étais en colère contre moi ! J’ai appris à mes dépens l’im­por­tance de se connaître soi-même et de com­mu­ni­quer avec son par­te­naire avant de se lan­cer dans le liber­ti­nage.”

Pour gérer ces émo­tions et main­te­nir une rela­tion saine, il est essen­tiel de com­mu­ni­quer ouver­te­ment et régu­liè­re­ment avec son par­te­naire, de res­pec­ter les limites éta­blies et de ne jamais for­cer l’autre à faire quelque chose qui le met mal à l’aise.

Vivre le libertinage

Sécurité : quelques précautions à prendre !

Si vous sou­hai­tez vous lan­cer dans la pra­tique du liber­ti­nage, vous devez prendre cer­taines pré­cau­tions pour garan­tir la sécu­ri­té et le bien-être de cha­cun.

Les pra­tiques sexuelles sûres, le dépis­tage régu­lier des IST et l’hy­giène sont des élé­ments clés à ne pas négli­ger. Évitez le chem­sex (prise de drogue asso­ciée au sexe) et les rap­ports non pro­té­gées ! Attention aus­si à ne pas deve­nir l’ob­jet de vos par­te­naires et ne les lais­sez pas faire n’im­porte quoi de votre corps ! Certaines pra­tiques peuvent être dan­ge­reuses et votre corps pour­rait gar­der des séquelles !

Découvrir la communauté libertine

Si vous avez lu jus­qu’i­ci c’est que les pra­tiques liber­tines vous inté­resse ! Dans ce cas vous vous deman­dez sur­ement où trou­ver des par­te­naires pour décou­vrir (ou redé­cou­vrir) ces plai­sirs …

De nom­breuses res­sources sont dis­po­nibles pour les per­sonnes inté­res­sées par le liber­ti­nage, telles que les clubs liber­tins, les sites de ren­contres et les évé­ne­ments dédiés. Ces lieux et pla­te­formes faci­litent les ren­contres et les échanges entre liber­tins, per­met­tant ain­si de s’i­ni­tier en dou­ceur à cette pra­tique.

Logo de JM Date, spécialiste des rencontres libertines

Si vous cher­chez un.e par­te­naire pour une soi­rée, essayez JM Date pour trou­ver un par­te­naire.

Si vous cher­chez plus par­ti­cu­liè­re­ment un couple pour le l’é­chan­gisme, cli­quez ici pour aller sur JM echan­gisme.

Trouvez le ou la partenaire idéal.e pour une aventure libertine

100% des ren­contres faites sur JM Date sont faites avec un pro­fil vali­dé par email.
Découvrez un espace dédié aux adultes ouverts d’es­prit, qu’ils soient en solo ou accom­pa­gnés. L’accès aux échanges et dis­cus­sions coquines est d’une faci­li­té décon­cer­tante. Il suf­fit de cli­quer pour s’ins­crire, de sélec­tion­ner un pseu­do­nyme et de plon­ger dans l’a­ven­ture. Tout cela, en toute dis­cré­tion et en quelques clics seule­ment.

Réseau social libertin Wyylde

Si vous vou­lez décou­vrir dou­ce­ment le monde du liber­ti­nage, essayez le réseau Wyylde. Vous y trou­ve­rez des hommes, femmes et couples qui cherche à prendre du plai­sir au tra­vers d’ex­hib en pho­to ou en cam, de chat et de ren­contres !!!

Libertinage : réflexions et perspectives

Pour ter­mi­ner cet article, nous vous pro­po­sons notre ana­lyse. Le liber­ti­nage peut appor­ter un enri­chis­se­ment cer­tain à la vie sexuelle d’un couple, à condi­tion de l’a­bor­der avec ouver­ture d’es­prit et sans juge­ment. Gardez à l’es­prit que chaque couple est unique et que ce qui convient à l’un ne convien­dra pas for­cé­ment à l’autre. Et au cours d’une vie, cela peut chan­ger dans un sens comme dans l’autre. Vous pou­vez appré­cier cer­taines pra­tiques sexuelles pen­dant un cer­tain temps et ne plus en avoir envie au bout d’un moment. Ne pre­nez jamais rien pour acquis dans ce domaine ! Continuez à échan­ger même si cela fait des années que vous pra­ti­quez. Et si vous ne pra­ti­quez pas parce que votre par­te­naire n’est pas sen­sible à l’ap­pel du liber­ti­nage, rap­pe­lez-vous que, peut-être, cela vien­dra avec le temps … Il suf­fit d’un pre­mier pas, d’une occa­sion, d’un pos­si­bi­li­té …

Le liber­ti­nage en couple est une aven­ture pas­sion­nante qui peut appor­ter épa­nouis­se­ment et com­pli­ci­té, à condi­tion de res­pec­ter cer­taines règles et de com­mu­ni­quer ouver­te­ment avec son par­te­naire.

Alors, êtes-vous prêts à vous lan­cer dans l’a­ven­ture liber­tine ?

Partager :

Rencontrez les !